Cam torride avec une femme

Femme sexy & nue en cam

Ma copine est une femme fontaine

Personne n’est chez moi un samedi après-midi, et Alyson et moi n’avons rien de prévu pour la journée. Nous avons toutes les deux travaillé dur pendant la semaine au camp d’été en tant que conseillères, et nous profitons de notre temps libre aujourd’hui ensemble. Nous sortons ensemble depuis environ 10 mois maintenant, et nous nous explorons lentement mais sûrement sur le plan sexuel.
Nous sommes allongées sur le canapé en forme de L du salon, je m’assieds droit face à la télé pendant qu’Alyson allonge l’autre, sa tête reposant sur mon entrejambe. Après environ 5 minutes où sa tête est si proche de ma bite, je commence naturellement à avoir une érection. Bientôt, elle commence à sentir sa circonférence augmenter et s’allonger à travers mon short en jean coupé.
Elle me regarde, avec un sourire en travers du visage. « Oh, qu’est-ce que nous avons là ? » Elle me demande en s’asseyant et commence à se frotter à mon entrejambe en haut de mon short. Je lui réponds : « Eh bien, nous avons quelques heures de solitude, et je ne pouvais pas m’empêcher de penser aux choses que je veux te faire ».
« Oh ya ? Comme quoi ?? » répond Alyson qui se met soudain à enlever sa chemise au-dessus de sa tête. Je la regarde l’enlever et la jeter par-dessus le canapé. Son torse bronzé et serré est maintenant exposé et juste devant moi, ses nichons de taille B+ juste derrière son soutien-gorge rose moulant. Je place ma main sur ses abdominaux et je les frotte doucement en commençant immédiatement à lécher son cou, sa poitrine, entre ses nichons au-dessus de son soutien-gorge, les muscles de son ventre, tout autour, pendant que ma main caresse son dos et ses épaules.
« Eh bien, des choses comme arracher tous ses vêtements… » Je continue, en défaisant rapidement les agrafes de son soutien-gorge derrière elle et en faisant glisser les bretelles de son soutien-gorge sur ses épaules musclées. « Je te rabaisse à rien, puis je te baise… si fort… que tes seins rebondissent et tremblent de partout, de haut en bas… » Je continue.
« Oh, je pense qu’on peut y arriver… ! » répond-elle. Elle jette ma chemise et défait mon pantalon en un instant et je les enlève de mon corps. Maintenant, nous sommes toutes les deux en sous-vêtements, moi en caleçon, elle en string rose assorti.
Nous commençons à nous embrasser passionnément avec force pendant que la télévision marmonne en arrière-plan. Je me frotte avec mes mains sur le tout petit corps d’Alysons et elle a du mal à se contrôler.

Après quelques minutes de pelotage en sous-vêtements, je me lève du canapé et je vais verrouiller la porte de derrière et la porte d’entrée. Cela met Alysons à l’aise et maintenant que je passe le canapé devant la porte d’entrée, je lui dis : « Va dans mon lit, j’arrive tout de suite ». Elle sort donc du canapé et emmène ses affaires dans ma chambre. Je prends aussi mes vêtements et les emmène dans ma chambre. Je ferme la porte derrière moi et je ferme les stores qui donnent sur la rue.
J’allume une lampe pour éclairer la pièce et je me retourne pour voir Alyson allongée sur le dos au milieu de mon lit queen size, la poitrine nue exposée, les jambes écartées de deux façons différentes. Ses poils pubiens brièvement coupés pendent à peine sur les côtés de son minuscule string.
Je saisis immédiatement les deux côtés de son string et je les lui arrache jusqu’aux chevilles. Cela expose sa chatte rose, humide et serrée, et elle gémit et couine quand je le fais. Je m’agrippe à l’intérieur de chacune de ses cuisses avec mes mains et j’écarte ses jambes. Puis je descends lentement entre ses jambes et je fais basculer son cul en l’air. Cela fait monter sa chatte rose en l’air et il est plus facile pour moi de m’enduire la bouche. Je me rapproche lentement de son clitoris et de ses lèvres pendant que nos yeux se fixent l’un sur l’autre.
Finalement, je fais un geste rapide et je commence à claquer ma langue dans et autour de sa chatte juteuse et humide. Alyson jette sa tête en arrière vers le plafond et crie très fort. « Oh mon Dieu !!! YAAAA ! Enfonce cette langue profondément dans ma chatte, YAA !!! » Elle crie alors que je lui bouffe la merde qui est toujours vivante.
Je bave tout autour de ses lèvres de chatte et je laisse le crachat suinter de ma bouche jusqu’à son petit trou de chatte. Je garde mes yeux sur son visage alors qu’elle essaie de s’asseoir en avant comme si elle faisait un sit up pour me regarder la dévorer. La bouche d’Alysons est grande ouverte, aussi grande qu’elle peut l’être, et je suis en train de sucer et d’agiter avec ma langue son clitoris minuscule et dur. « Oh ! OH ! OH ! OH ! Merde YAA ! » murmure-t-elle.
J’ai mes mains derrière ses cuisses et je les repousse vers sa poitrine pour que sa chatte soit aussi grande que possible. Je continue à stimuler son clitoris avec ma langue et ma salive. Puis je mets mon coude en travers de ses jambes pour les maintenir en l’air avec un bras, et avec ma main libre je le fais descendre lentement. Pendant que je baise le clitoris avec la langue, je fais soudain glisser mon doigt d’arrêt lentement mais profondément dans son minuscule trou rose. Je commence à la lécher et à la baiser avec mon doigt au même rythme. Mon visage est couvert de son jus et de ma salive.

« Oh…Oh… John ya, ne t’arrête pas, continue comme ça ! Tu vas me faire jouir, n’arrête pas, n’arrête pas ! !! OH FUCKKK ! Euh ! UHH!UHH SHIIIITT !! » Elle se met à crier à pleins poumons alors qu’elle commence à me faire des girations incontrôlables des hanches au visage avec férocité. Elle me saute au visage avec une telle rigueur que je la laisse commencer à me baiser le visage à la place. Je ne bouge pas la tête pendant qu’elle se tape le clitoris et la chatte dans mes lèvres et ma langue.
Alyson se met à jouir sur mon visage de façon sauvage, elle hurle dans la pièce, le plafond lui fait écho. Ses hanches s’acharnent sur mon visage tandis que sa main s’enroule autour de l’arrière de ma tête. Elle me pousse le visage aussi fort que possible dans sa chatte en éjaculation avec sa main et fait tournoyer ses hanches en l’air.
Au bout de 20 secondes, elle me lâche la tête et je la maintiens poussée sur le dos sur mon lit. Je monte rapidement sur elle et je place mes pieds de chaque côté de son corps nu. Je suis maintenant en train de planer au-dessus de sa poitrine, en faisant de légères secousses à mon long et dur dong. Elle ne perd pas de temps et saisit mes deux fesses par derrière et par en dessous. Elle tire mon corps vers le bas sur sa poitrine pour que ma bite soit bien en face de sa bouche.
Aly est à plat ventre sur son dos et je suis penché en avant, mes bras tenant mon poids au-dessus de sa tête sur la tête de lit. Mes pieds sont posés fermement sur le lit, en décalage. Soudain, Alyson tire fort sur mon cul et force le bout de ma longue queue dans sa bouche ouverte. Elle en prend un peu et nous nous regardons l’un l’autre. Elle me regarde pendant qu’elle commence à faire entrer et sortir ma grosse bite de sa bouche. Ses lèvres pulpeuses s’enroulent autour d’elle.
Je commence à pousser le visage d’Aly vers l’avant pour que ma bite s’enfonce de plus en plus profondément dans sa bouche. Elle continue à me fixer pendant que je pompe ma bite dans sa bouche grande ouverte. Au bout d’une minute environ, je baise son visage encore plus fort qu’avant, de sorte que le bout de ma bite touche l’arrière de sa gorge. Au début, elle a des haut-le-coeur, alors je la tire vers le haut et de sa bouche, elle prend une grande respiration. Puis elle pose sa tête en avant de ma bite en la regardant droit derrière elle et elle crache une énorme charge de salive sur le haut de ma bite, puis la ramène dans sa bouche et repose sa tête en bas. Je continue à lui baiser la tête par en haut et elle commence à grogner chaque fois que je lui enfonce ma bite dans la gorge.
Finalement, après environ 5 minutes où elle m’a sucé la bite comme une pute, je me lève et je la lâche. Elle s’assied et je me mets à côté du lit et nous nous regardons à nouveau. Elle dit à voix basse : « Viens ici et baise moi comme si j’étais une mauvaise fille… Je veux que tu enfonces ta longue bite dure aussi profondément que tu peux dans ma chatte mouillée… allez bébé ! »

Le soleil brille à travers les abat-jour en bois de ma chambre et la lampe de la table de nuit est allumée. Je descends sur Alyson et je m’accroche à l’arrière de ses genoux. Sa chatte est trempée, ma bite est plus dure que jamais et nous sommes toutes les deux à poil. Je pousse ses jambes contre sa poitrine, comme pour la plier en deux et les écarter. Je regarde attentivement d’en haut quand je pousse doucement ma bite contre ses lèvres juteuses de chatte. ENFONCE-LA EN MOI MAINTENANT ! » Elle murmure. Alors je recule un peu et je vise son petit trou rose. Je relâche lentement le bout de mon pénis palpitant à l’intérieur d’elle pendant qu’elle halète. J’aspire et expire très doucement, en mouillant bien la tête de ma bite.
Son jus de chatte lubrifie ma bite en quelques secondes et je sens que je peux commencer à la pénétrer plus profondément. Alors que je fais ma première poussée, Alyson crie à haute voix : « OH DIEU JOHN, TON BITE EST TROP GRANDE, ELLE REMPLIT MA BITE… ROSE… PUSSÉE… TROP BONNE !!! YA C’EST BIEN ET LENTEMENT JE VEUX QUE TU ME BAISES JUSQU’À CE QUE TU EXPLOSES EN MOI. »
Je baise Alyson sur mon lit en position de missionnaire pendant 20 minutes. Elle a 2 orgasmes pendant que ma bite est aussi profonde qu’elle peut l’être en elle. Au bout de 20 minutes, je la baise aussi fort qu’elle peut le supporter, aussi fort que je peux, aussi vite que je peux pomper dans et hors de sa chatte. Je commence à perdre de l’énergie à force de la pousser fort, alors je ralentis et je sors ma bite. Je m’allonge sur le lit sur le dos et nous respirons fortement pendant quelques minutes. Nous séchons la sueur de nos corps nus et elle me demande ensuite : « Quelle est la prochaine position que tu veux ? HM ? TU VEUX QUE JE TE BAISE LA BITE PENDANT QUE TU REGARDES ? »
Je lui réponds : « TU SAIS, JE VEUX PRENDRE DES PHOTOS DE NOUS EN train de baiser tous les autres cerveaux… ET TU A MENTIONNÉ QUE C’ÉTAIT SEXY L’AUTRE JOUR… »
Alyson répond, « HMMM.. Laisse-moi y réfléchir pendant que je te monte la queue de la manière que tu aimes… Si tu me baises bien, on va prendre des photos… » alors qu’elle monte sur mes genoux.
Elle retrouve son énergie et enfonce lentement ma bite douloureuse et palpitante dans sa chatte. Elle tombe dessus soudainement, en se baissant et en faisant un grand bruit d’écrasement. Sa chatte est tellement mouillée qu’elle projette des gouttes d’eau quand elle se jette sur ma bite qui palpite.
J’essaie de me détendre alors qu’elle se met à sauter sur mon lit, se posant sur ma bite dure avec une force agressive. Elle garde un rythme régulier, rebondissant de haut en bas, ses petits nichons guindés tremblant et se déplaçant sur sa poitrine. Alyson me fait face alors qu’elle monte sur ma bite, mais son visage montre qu’elle est très concentrée. Ses yeux sont bien fermés, sa bouche est ouverte, et chaque fois qu’elle se pose sur ma longue queue, elle fait un bruit de gémissement et prend une nouvelle inspiration.
Après 5 minutes de rebondissement sur ma bite, elle commence à ralentir puis s’arrête alors que ma bite est encore logée au fond de son vagin. Elle place ses mains sur ma poitrine et dit : « OK, tu peux sortir ton téléphone, mais je veux les voir quand tu les prends. ON PEUT LES REGARDER TOUS LES DEUX OK ? NE M’EN CACHE PAS ».

Je suis d’accord, et je sors mon téléphone. J’ouvre l’appareil photo et la première photo que je prends est un gros plan régulier de ma grosse bite qui se coince dans sa chatte humide et serrée. Elle fait une pause pendant que je prends la photo, puis elle recommence lentement sur moi. Je tourne le téléphone vers elle pour qu’elle puisse voir et quand elle le voit, elle grogne et me baise plus fort.
Ensuite, je la repousse agressivement et la mets à quatre pattes sur le lit. Je me rapproche lentement de son dos et je me place derrière elle. Elle n’est pas sûre de ce que je fais car je lui enfonce de force la tête dans les couvertures et les oreillers. Elle comprend et se cambre le dos en bas et pose ses fesses en l’air. Je place mes jambes et mes pieds sur ses côtés et je descends vers son cul qui l’attend.
Lentement et en rythme, je lui enfonce ma bite dans sa chatte trempée par derrière, puis je prends une autre photo. Je prends la photo juste au moment où mon bâton glisse, mais la pointe est encore enfouie en elle. Elle entend le téléphone prendre la photo, puis elle me pousse à l’envers avec son cul et ma bite disparaît à l’intérieur d’elle. Elle commence à bouger d’avant en arrière de façon rythmée, tandis que je regarde avec admiration ma bite palpitante se heurter à sa chatte rose serrée et en ressortir.
Alyson est en train de baiser ma bite alors que je m’agenouille derrière elle, en m’accrochant au mur de la chambre. Elle est à quatre pattes, elle travaille dur sur son corps. « OH ! FUCK ! YA ! OUI ! ÇA FAIT TELLEMENT DE BIEN, PUTAIN, BÉBÉ ! DONNE-MOI CETTE BITE PENDANT QUE JE LA BAISE BÉBÉ S’IL TE PLAÎT VIENS, JE VAIS REVENIR ! ALLEZ, BAISE MOI FORT ! » Elle crie fort. Elle lève la tête, les yeux au plafond pendant que je pose le téléphone et que je m’accroche des deux côtés de son cul serré et plein de bulles.
Alors qu’elle me repousse la bite, je commence à avancer. Ma bite entière, jusqu’à mon sac à noix suspendu, est maintenant en train de battre aussi fort qu’elle peut aller dans sa chatte. Elle commence à venir et à perdre son rythme, mais je continue à la baiser fort. Son corps commence à convulser de tous côtés et je la serre plus fort parce que je suis sur le point de finir à l’intérieur d’elle.
Alyson crie maintenant de façon incontrôlable alors que je lui perce sa chatte serrée aussi fort et aussi vite que je peux aller. « Je vais….jouir !!! » Je crie fort. Je lui rentre dedans une fois de plus et je lui enfonce ma bite dans la chatte. Je tiens son cul contre ma bite et je commence à lui injecter mon sperme chaud avec force. Je jouis pendant quelques secondes, et je fais lentement glisser ma bite hors d’elle par derrière. Mon sperme s’en échappe et commence à couler de sa chatte rouge et humide.

salope femme fontaine

© Copyright 2019 http://www.sexechope.com/ - Tous droits réservés